REPERTOIRE DES MONNAIES MEDIEVALES D'ALSACE / 2017

Monnayage impérial, épiscopal, féodal, municipal, obsidional en Alsace
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 40. Florin (Guldentaler) 1564, à l'armorial d'Eguenolphe III, prince de Ribeaupierre (1527-1585)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antédiluvien
Admin
avatar

Messages : 1159
Date d'inscription : 19/05/2009
Age : 50
Localisation : 67 / Dans un trou antédiluvien d'Alsace ou un champ, un bois, une vigne, ou à la Bierstub!

MessageSujet: 40. Florin (Guldentaler) 1564, à l'armorial d'Eguenolphe III, prince de Ribeaupierre (1527-1585)   Dim 24 Mai - 0:04

[b]Florin (Guldentaler) à l'armorial d'Eguenolphe III, sire de Ribeaupierre (1527-1585)


"Egenolph III zu Rappolstein"

Une des plus rares monnaies connue au monde!

Les sires de Ribeaupierre (princes ou margraves de Haute-Alsace) exploitaient les mines d'argent de Lièpvre à Sainte-Marie aux Mines où ils extrayaient de grosses quantités de minerai précieux pour le compte de l'Archiduc Sigismond du Tirol qui achetait la production en exclusivité, en contrepartie d'une protection du Saint-Empire pour les Ribeaupierre. Les chroniques de l'exploitation au XVI S. relatent la production importante de 1430 baquets d'argent extraits. Puisque les Ribeaupierre possédant le droit héréditaire de battre monnaie, Eguenolphe III de Ribeaupierre décida d'user de ce droit. Ce privilège datait du 14 mai 1396, octroyé par décret du roi Wenzel de Bohème à Prague, et remis à Bruno de Ribeaupierre (1348-1398), privilège confirmé par l'empereur Charles Quint en 1550 en faveur d'Eguenolphe III (à sa demande). L'empereur Ferdinand I renouvela ce décret si l'on considère l'inscription au revers du Taler : "Ferdinand Empereur, par décret (de la diète impériale)".
Un "essai" unique en argent à l'armorial d'Eguenolphe III fut alors produit par le tailleur de sceaux Jakob Stampfer de l'atelier monétaire de Zurich, qui cisela les poinçons et fit l'empreinte monétaire de ce fameux Guldentaler en 1564. Il n'y eut pas d'autre pièce produite car la corporation des monnayeurs de la maison des Habsbourg (Hausgenossenschaft) s'opposa à toute production indépendante et en série. Le Guldentaler unique fut alors remis à Eguenolphe III qui le conserva à Ribeauvillé puis dans son château de Guémar. La pièce disparut lors de la Guerre de 30 Ans, après les sièges et invasions suédoises. Elle réapparut bien plus tard au Cabinet des médailles du margrave de Bade à Karlsruhe où elle resta jusqu'en 1945, puis elle disparut à nouveau... En 2000 elle réapparait dans une vente chez un numismate professionnel qui reconnait le Guldentaler et le signale aux autorités du Land de Bade-Wutemberg. Le Florin réintègre alors le Cabinet des monnaies de Bade à Karlsruhe ! Quelle épopée ! Perdue pendant la Guerre de 30 Ans, puis durant la Seconde Guerre mondiale, elle fut retrouvée deux fois !

Florin (Guldentaler)
A./ :MO.NO.EGENOLPHI:IN.RVPESPOL:
(Monnaie nouvelle d'Eguenolphe de Ribeaupierre = Rappolstein en all.)
3 heaumes surmontent un écu à 4 blasons (Hohenack et Geroldseck) ; au centre, le blason des Ribeaupierre (3 quartiers). L'année 15-64 encadre l'écu.
Sigature du graveur Jakob Stampfer de Zurich visible : vrille et petite fleur encadrant l'ornement du heaume central au dessus de l'écu.
R./ FERDINANDI.IMPERAT.AUGUSTI.P.F.DECRETO:
= Auguste Empereur Ferdinand (monnaie décidée) par décret (impérial).
L'aigle héraldique bicéphale des Habsbourg est auréolé. Sur l'aigle : le globe (boule d'or surmontée d'une croix, symbole de la dignité impériale) ; au dessus : la couronne impériale des Habsbourg. Au centre du globe figure la valeur du Florin : "60" (Kreuzer).

Note : "P.F. DECRETO" fait appel à la vieille tradition antique pii felicis decreto (par décision pieuse, chanceuse) ou publicari fecit decreto ou encore la tradition propagée dans le catholicisme: protectoris fidei decreto (par disposition du protecteur de la foi).
On peut lire en latin courant sur de nombreux documents officiels d'hier ou d'aujourd'hui ou relatifs aux lois et héritages "PER DECRETO" = par décret (royal ou impérial).



[b]Un Guldentaler unique : un seul exemplaire connu !

Blason de Ribeaupierre. Armoiries des Sires de Ribeaupierre (Rappolstein).
D’après un sceau de 1567, les armes d'Eguenolphe III étaient: écartelé au Ier et 4e d’argent à trois têtes d’aigles arrachées de sable, couronnées et becquetées d’or ; aux 2e et 3e de sable à un lion d’or couronné de même, lampassé et armé de gueules ; sur le tout d’argent à trois écussons de gueules, avec la légende: "S. Egenolph, Herr von Rappolstein, Hohennack und Geroldseck".



_________________
"Tous, nous sommes portés par un penchant irrésistible à désirer connaître la science,
en laquelle nous estimons qu’exceller est une belle chose." Cicéron.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.geopre.fr/
 
40. Florin (Guldentaler) 1564, à l'armorial d'Eguenolphe III, prince de Ribeaupierre (1527-1585)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suède : l'épave du Mars (1564) retrouvée en Baltique
» Grand Armorial équestre de la Toison d'Or
» poids monétaire, (Allemand), pour le Florin d' Or du Rhin
» Poids monétaire pour le florin d'or (XIII/XVé.S.)
» Bouton avec blason hermine et dragon ? + inscription latine -à ID-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REPERTOIRE DES MONNAIES MEDIEVALES D'ALSACE / 2017 :: Monnayage du LANDGRAVIAT DE HAUTE-ALSACE (XIII-XVII S.) :: Sires de Ribeaupierre-
Sauter vers: