REPERTOIRE DES MONNAIES MEDIEVALES D'ALSACE / 2017

Monnayage impérial, épiscopal, féodal, municipal, obsidional en Alsace
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 90. Liste historique des Rois de Germanie, Empereurs du Saint-Empire Romain Germanique et d'Allemagne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antédiluvien
Admin
avatar

Messages : 1155
Date d'inscription : 19/05/2009
Age : 50
Localisation : 67 / Dans un trou antédiluvien d'Alsace ou un champ, un bois, une vigne, ou à la Bierstub!

MessageSujet: 90. Liste historique des Rois de Germanie, Empereurs du Saint-Empire Romain Germanique et d'Allemagne.   Mer 27 Mai - 2:41

Liste historique des Rois de Germanie, Empereurs du Saint-Empire et d'Allemagne

En 843, l'Empire franc fut divisé entre les trois fils de l'empereur Louis 1er. Depuis cette date-là, les
trois territoires qui en résultèrent suivirent leurs propres destinées. La partie orientale, Francia Orientalis, était
un ensemble politiquement hétérogène, mais de culture et de langue germaniques. Ce territoire devait devenir
l'Allemagne telle que nous la connaissons aujourd'hui.
De nos jours l'Allemagne est une entité politique unifiée, mais ceci est un fait récent. A travers la
majeure partie de son histoire, l'Allemagne a été une mosaïque de petits états souverains sous l'autorité, réelle
ou théorique, d'un Empereur. En de nombreuses occasions il n'y eut pas d'empereur, et parfois plusieurs princes
rivaux se contestaient le titre impérial. Originellement romain, l'Empire devint germanique avec Othon le Grand.
Suite à la partition de l'Empire Franc en 843, la part orientale, Francia Orientalis, fut appelée Germanie,
nom sous lequel cette région était connue sous l'Empire Romain déjà. Elle était composée de grands duchés
correspondant aux divers peuples qui l'habitaient. Ces duchés acquirent beaucoup de pouvoir au détriment de la
royauté, qui devint élective. Lorsque la lignée carolingienne s'éteignit en Germanie, les ducs préférèrent élire un
des leurs, Conrad Ier, plutôt que de faire venir un Carolingien de France.

Le Royaume de Germanie
Début août 843 Traité de Verdun : l'empire franc est divisé entre les trois fils de l'empereur Louis Ier le Pieux,
dont Louis II, qui reçoit la partie orientale, la Francia Orientalis, qui sera bientôt connue sous le nom de
Germanie.
843-876 Louis II le Germanique (v. 804/5-876), roi de Germanie
28 août 876 Louis le Germanique meurt et la Germanie est partagée entre ses trois fils: Carloman (v.
829/30-880) eut la Bavière et l'Ostmark ; Louis III (v. 830-882), la Saxe et la Franconie ; et Charles (839-888),
l'Alamanie.
882 A la mort de Louis III, Charles réunit entre ses mains tout l'héritage paternel.
882-887 Charles le Gros (839-888), roi de Germanie
887 Charles le Gros est succédé en Germanie par le fils illégitime de Carloman,
887-899 Arnoul de Carinthie (v. 850-899), roi de Germanie
8 décembre 899 Arnoul meurt et est succédé en Germanie par son fils
900-911 Louis IV l'Enfant (893-911), roi de Germanie
911 Louis IV l'Enfant meurt: avec lui s'éteint la lignée carolingienne de Germanie, et, plutôt que de faire venir un
Carolingien de France, les grands de la Germanie préfèrent élire un des leurs,
911-918 Conrad Ier († 918), roi de Germanie
918 Conrad Ier meurt après avoir désigné son rival Henri l'Oiseleur comme successeur.
6 mai 919 Henri l'Oiseleur est élu roi de Germanie à Fritzlar.
919-936 Henri Ier l'Oiseleur (876?-936), roi de Germanie
930 Henri associe son fils Othon au trône.
2 juillet 936 Henri meurt; son fils Othon est sacré roi de Germanie.
936-973 Othon Ier le Grand (912-973), roi de Germanie, puis empereur germanique
Il parvint à renforcer le pouvoir royal en réduisant vigoureusement celui des ducs et en transférant les duchés
aux membres de sa famille. Il devint le suzerain du royaume de Bourgogne et du duché de Bohême. Il alla en
Italie, en reçut la couronne et réduisit les princes italiens. Il arrêta la menace magyare, et fut finalement appelé
à l'aide par le Pape Jean XII.
26 mai 961 A Aix-la-Chapelle, Othon le Grand associe son fils Othon II au trône de Germanie.

Le Saint-Empire Romain Germanique
2 février 962 Othon le Grand est couronné empereur à Rome par le Pape Jean XII. Ceci marque la naissance du
Saint-Empire, un empire essentiellement germain, qui devait durer jusqu'en 1806.
25 décembre 967 Othon le Grand associe son fils Othon II à l'empire; couronnement impérial d'Othon II.
7 mai 973 Othon le Grand meurt; son fils Othon lui succède.
973-983 Othon II (955-983), empereur germanique
7 décembre 983 Othon II meurt; son fils Othon (III) lui succède.
983-1002 Othon III (980-1002), empereur germanique
983-991 Régence de Théophano (v. 950-991), mère d'Othon III.
25 décembre 983 Couronnement d'Othon III.
991-996 Régence d'Adélaïde († 999), grand-mère d'Othon III, et de Willigis, archevêque de Mayence.
septembre 994 Majorité d'Othon III.
21 mai 996 Othon III est couronné empereur à Rome par le pape Grégoire V.
997-999 Régence de Mathilde (955-999), tante d'Othon III.
23 ou 24 janvier 1002 Mort d'Othon III; son parent Henri (II) lui succède.
1002-1024 Saint-Henri II (973-1024), empereur germanique
1014 Couronnement impérial d'Henri II.
1024-1039 Conrad II le Salique (v. 990-1039), roi de Germanie puis empereur germanique
L'accession de la dynastie salienne à l'Empire marque le début de la grande période impériale. L'acquisition du
royaume de Bourgogne en 1033 donna à l'Empire sa forme classique: trois couronnes (Germanie, Italie,
Bourgogne) pour un Empereur. Durant cette période, les Empereurs parvinrent à imposer leur autorité à leurs
voisins (Pologne, Bohême, Hongrie, Danemark), non sans revers, toutefois.
1039-1056 Henri III le Noir (1017-1056), roi de Germanie, puis empereur germanique
1053 Henri III associe son fils Henri (IV) au trône de Germanie.
1056-1105 Henri IV (1050-1106), empereur germanique
1056-1065 Régence d'Agnès d'Aquitaine (v. 1025-1077), mère d'Henri IV.
1084 Couronnement impérial d'Henri IV.
1077-1080 Rodolphe de Souabe († 1080). Beau-fils de Henri III le Noir. Egalement appelé « Rudolf von
Rheinfelden ». Comte de Rheinfelden. Duc de Souabe (1057-1080). Anti-roi de Germanie (1077-1080). Elu roi
de Germanie par une faction de la noblesse, il fut vaincu et tué par Henri IV.
1087-1098 Conrad de Lorraine (1071-1101). Fils de Heinrich IV. En français « Conrad de Lorraine ». Duc de
Lorraine [Lothier] (1076-1089). Roi de Germanie (1087-1098). Roi d'Italie (1093-1101). Il se révolta contre son
père avec le soutien du Pape, mais fut vaincu en 1098.
1105-1125 Henri V (1081-1125). Fils de Heinrich IV. Roi de Germanie (1098-1125). Empereur (1111-1125);
couronné par le Pape en 1111. A sa mort, Heinrich V ne laissa pas d'héritier direct. Les archevêques de
Mayence et de Cologne parvinrent à éviter l'élection de son plus proche héritier, le duc de Souabe, sous
prétexte que le principe héréditaire était dangereux. A sa place fut élu le duc de Saxe, Lothar von
Süpplingenburg, ce qui donna lieu à la lutte entre les Guelfes (Welfs, héritiers de Lothar) et les Ghibellins
(Waiblingens, Hohenstaufen, héritiers de Heinrich V) et une guerre civile immédiate (1125-1135).
1125-1137 Lothaire II de Supplinbourg (v. 1060-1137). Duc de Saxe (1106-1137). Roi de Germanie
(1125-1137). Empereur (1133-1137). A sa mort, c'est son adversaire Ghibellin, Konrad, duc de Rothenburg, qui
fut élu.
1127-1152 Conrad III de Hohenstaufen (1093/4-1152). Petit-fils, par sa mère, de Heinrich IV. Duc de Rothenburg
(1115-1152). Roi de Germanie (1127-1135). Roi d'Italie (1128-1152). Roi de Germanie (1138-1152). Il fut élu roi
de Germanie à l'encontre de Lothar II. Il fut réélu en 1138. Il se titra Empereur, bien que n'ayant jamais été
couronné par le Pape. Il confisca la Bavière aux Guelfes, ce qui fit repartir la guerre civile, qui, à sa mort, était si
répandue que les électeurs choisirent le candidat le plus puissant, qui était l'héritier de Konrad.
1152-1190 Frédéric Ier Barberousse (v. 1122-1190). Neveu du précédent. En français « Frédéric Barberousse ».
Duc de Souabe (1147-1152). Roi de Germanie (1152-1190). Roi d'Italie (1154-1186). Empereur (1155-1190).
Comte de Bourgogne (1156-1190). Roi de Bourgogne (1178-1190). Il fut le premier à se titrer Saint Empereur
Romain. Il pacifia le pays en rendant la Bavière aux Guelfes en 1156. Il fut couronné une première fois à Rome
en 1155 et une seconde à Milan en 1186.
1190-1197 Henri VI (1165-1197). Fils de Friedrich I Barbarossa. Roi de Germanie (1169-1197). Roi d'Italie
(1186-1197), couronné à Milan et titré Cæsar. Couronné Empereur par le Pape en 1191. Roi de Sicile
(1194-1197). A sa mort, l'Allemagne retomba dans la guerre civile (1197-1212).
1196-1250 Frédéric II Stupor Mundi (1194-1250), roi des Romains puis (1220) empereur germanique
25 décembre 1196 Le fils d'Henri VI, Frédéric, est élu roi des Romains.
1198-1218 Othon IV de Brunswick (v. 1174-1218). Fils de Heinrich der Löwe. Roi de Germanie (1198-1218).
Couronné Empereur par le Pape en 1209. Il fut soutenu par son oncle maternel Richard I Coeur-de-Lion, roi
d'Angleterre, et confirmé roi de Germanie par le Pape en 1201. Le Pape le déserta en 1210.
1198-1208 Philippe de Souabe (v. 1180-1208). Fils de Friedrich I Barbarossa. Marquis de Toscane (1195-1208).
Duc de Souabe (1196-1208). Roi de Germanie (1198-1208). Il fut soutenu par Philippe II Auguste, roi de France
et fut assassiné en 1208. La mort de Heinrich VI laissa une Germanie en pleine guerre civile, sous deux rois
rivaux. La bataille décisive de Bouvines, en 1214, entérina la défaite des Guelfes par les Ghibellins, alliés des
Français. Friedrich II, vainqueur de la bataille, commença son long règne éclairé. Il fut toutefois opposé aux
Papes et dut faire face à leur pouvoir politique.
5 décembre 1212 Frédéric est réélu roi des Romains à Francfort-sur-le-Main.
9 décembre 1212 Frédéric est couronné roi des Romains à Mayence.
25 juillet 1215 Frédéric est couronné roi des Romains à Aix-la-Chapelle.
22 novembre 1220 Frédéric est couronné empereur germanique à Rome.
1220-1235 Henri VII (1211-1242). Fils du précédent. Roi de Sicile (1212-1242). Duc de Souabe (1216-1235),
sous le nom de Heinrich II. Roi des Romains (1220-1235). Il se révolta contre son père et fut déposé et
emprisonné en 1235.
1237-1254 Conrad IV (1228-1254). Fils de Friedrich II. Duc de Souabe sous le nom de Konrad III. Roi des
Romains (1237-1254). Roi titulaire de Jérusalem (1243-1254). Roi de Sicile (1250-1254).
17 juillet 1245 Frédéric est déposé par le pape.
1246-1247 Henri-Raspe de Thuringe (v. 1202-1247). Petit-fils d'une soeur de Friedrich I Barbarossa. Landgrave
de Thuringe sous le nom de Heinrich Raspe IV. Roi des Romains (1246-1247). Il fut élu roi des Romains en
opposition à Friedrich II, avec le support du Pape.
1247-1256 Guillaume de Hollande (1227-1256). Comte de Hollande (1234-1256), sous le nom de Willem II. Roi
des Romains (1247-1256). Il fut élu Roi des Romains en opposition à Friedrich II après la mort du précédent.
Résultat de la lutte entre les Papes et les Empereurs, la Germanie se retrouva dans un chaos politique, sans
unité, sans pouvoir central. Cet état de fait perdura jusqu'au XIXème siècle. Après la mort de Konrad IV, le titre
impérial resta vacant près de vingt ans. Durant cette période, deux candidats se distinguèrent: tous deux
étrangers, élus par des factions rivales, aucun ne parvint à établir son pouvoir en Germanie.
1257-1272 Richard de Cornouailles (1209-1272). En français « Richard de Cornouailles ». Comte de Poitou
(1225/7-1243). 1er comte de Cornouailles (1227-1272). Roi des Romains (1257-1272).
1257-1274 Alphonse de Castille (1220/1-1284). En français « Alphonse de Castille ». Petit-fils, par sa mère, de
Philipp von Schwaben. Roi de Castille et de León (Alfonso X; 1252-1284). Roi des Romains (1257-1274). Au
cours du XIIIème siècle, l'élection du monarque germanique devint l'exclusivité d'un corps de sept électeurs,
dont les membres variaient, mais étaient des puissants du royaume. En 1273, ils se réunirent pour élire un
noble de Germanie à la royauté, et prirent soin de ne pas laisser la couronne devenir héréditaire jusqu'à
l'avènement de Karl IV en 1347.
1273-1291 Rodolphe I er de Habsbourg (1218-1291), roi des Romains
1292-1298 Adolphe de Nassau (v. 1250/5-1298), roi des Romains
1298-1308 Albert I er de Habsbourg (v. 1248/55-1308), roi des Romains
1308-1313 Henri VII de Luxembourg (v. 1274/5-1313), empereur germanique
1314-1346 Louis IV de Bavière (1282-1347), empereur germanique
1314-1330 Frédéric (III) le Beau (1289-1330), roi des Romains
1346-1378 Charles IV de Luxembourg (1316-1378), empereur germanique
1378-1400 Venceslas de Luxembourg (1361-1419), roi des Romains
1400-1410 Robert du Palatinat (1352-1410), roi des Romains
1410-1411 Josse de Moravie (1354-1411), roi des Romains
1410-1437 Sigismond de Luxembourg (1368-1437), empereur germanique
1438-1439 Albert II de Habsbourg (1397-1439), roi des Romains
1440-1493 Frédéric III (1415-1493), empereur germanique
1493-1519 Maximilien I er (1459-1519), empereur germanique
1519-1556 Charles Quint (1500-1558), empereur germanique
1556-1564 Ferdinand I er (1503-1564), empereur germanique
1564-1576 Maximilien II (1527-1576), empereur germanique
1576-1611 Rodolphe II (1552-1612), empereur germanique
1611-1619 Matthias (1557-1619), empereur germanique
1619-1637 Ferdinand II (1578-1637), empereur germanique
1637-1657 Ferdinand III (1608-1657), empereur germanique
1653-1654 Ferdinand IV François (1633-1654), empereur germanique
1658-1705 Léopold I er (1640-1705), empereur germanique
1705-1711 Joseph I er (1678-1711), empereur germanique
1711-1740 Charles VI (1685-1740), empereur germanique
1742-1745 Charles VII Albert (1697-1745), empereur germanique
1745-1765 François I er (1708-1765), empereur germanique
1765-1790 Joseph II (1741-1790), empereur germanique
1790-1792 Léopold II (1747-1792), empereur germanique
1792-1806 François II (1768-1835), empereur germanique

La Confédération du Rhin
1806-1815 La Confédération du Rhin: le Saint-Empire se disloqua sous la pression des forces françaises
dirigées par Napoléon Bonaparte. François II, battu à Austerlitz (2 décembre 1805), dut renoncer au titre
impérial (6 août 1806), ce qui mit fin au Saint-Empire. Le 12 juillet 1806 fut proclamée la Confédération du Rhin,
réunissant la plupart des princes allemands sous la protection française. Seuls l'Autriche (sous les Habsbourg,
ex-empereurs), la Prusse, le Brunswick et une partie de la Hesse refusèrent de s'y joindre. Durant cette
décennie de domination française, de nombreuses modifications territoriales furent effectuées. De nombreuses
maisons souverains furent soumises à d'autres. Ce bref épisode transforma profondément l'Allemagne. Durant
cette période, aucun monarque n'était suprême. Les membres majeurs de la Confédération étaient: le prince
primat (archichancellier électoral, grand-duc de Francfort), les rois de Bavière et de Wurtemberg, les grandsducs
de Baden, Berg, Hesse, Darmstadt, le duc de Nassau.

La Confédération Germanique
1815-1871 La Confédération Germanique: le Congrès de Vienne se tint en pendant 1814 et 1815 pour régler
nombre de disputes territoriales causées par les guerres napoléoniennes. A la fin du Congrès, le 8 juin 1815, fut
signé l'Acte de Confédération Germanique. Vue comme une résurrection du Saint-Empire, la Confédération était
composée de trente-neuf états-membres, mais ne resta qu'une alliance de défense mutuelle. Cependant, elle
prépara la future unification de l'Allemagne. Toute la période fut dominée par le système anti-libéral de
Metternich. C'est pendant cette période que la Maison de Hohenzollern, rois en Prusse, montèrent en
puissance. Le 28 mars 1849, à Francfort, Frédéric-Guillaume IV, roi de Prusse, fut élu Empereur des Allemands.
Cela ne dura pas, car l'année suivante la Confédération fut réaffirmée.

L'Empire d'Allemagne
1871-1888 Guillaume I er (1797-1888), empereur d'Allemagne
1888-1888 Frédéric III (1831-1888), empereur d'Allemagne
1888-1918 Guillaume II (1859-1941), empereur d'Allemagne

_________________
"Tous, nous sommes portés par un penchant irrésistible à désirer connaître la science,
en laquelle nous estimons qu’exceller est une belle chose." Cicéron.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.geopre.fr/
 
90. Liste historique des Rois de Germanie, Empereurs du Saint-Empire Romain Germanique et d'Allemagne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y a-t-il déjà eu des accidents ? (j'espère que non, hein ?)
» pièce romaine
» Ils se haïssaient, se sont fait la guerre, se sont assassiné
» Appel aux armes Warhammer
» Plans de bateaux Liste des fiches bateaux disponibles service historique de la défense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REPERTOIRE DES MONNAIES MEDIEVALES D'ALSACE / 2017 :: Monnayage de STRASBOURG (Evêché et Municipalité) :: Strasbourg au Moyen-Age (Roy. de Germanie, S.E.R.G.)-
Sauter vers: